Accueil Culture Le nouveau chinois: le « mariage nu »