Accueil Expat Mao Xinyu, le népotisme décomplexé