Accueil Expat Mo Yan, prix Nobel de littérature, défend la censure chinoise